Cinq artistes français : des reflets de l’art contemporain

L’importante exposition estivale du centre culturel de Chenghua est intrigante à plus d’un titre, d’une part, elle va mettre en parallèle la création taiwanaise et internationale, de l’autre, elle va mettre en présence des artistes très différents.

Pour ce qui a trait aux 5 artistes français résidant dans l’hexagone, deux femmes et trois hommes, la sélection permet d’appréhender diversité géographique, Alain Cardenas-Castro est Parisien, deux autres, Viola Corp et Marc Brunier-Mestas, vivent à Riom dans le centre de la France, deux autres enfin sont dans le sud du pays, Irène Faivre et Christian Cerisola sont proches de Montpellier.

Irène Faivre, présente des lieux improbables qui sont une « exploration de la lumière, par un jeu de texture et de transparence qui donne vie et forme à ses œuvres ». Comme Irène Faivre le rappelle dans un texte récent, « les atrocités que j’ai endurées lors de mon enfance chaotique, ma maladie et mon handicap qui ont jalonné ma vie, sont indissociables de ma démarche picturale et spirituelle. J’explore ainsi avec mes œuvres la condition humaine dans tous ces états. Je suis arrivée au pardon et à la paix.

J’aimerais terminer ce préambule par un mot qui me tient personnellement à cœur et que je porte en moi, le mot « miséricorde ». Précisons ici que ce terme doit se concevoir dans sa dimension étymologique. Il est issu de deux mots latins signifiant « misère » et « cœur ».

Irène Faivre. Voyage 1 en outre lumière (2020), acrylique, 46 x 61 cm

Christian Cerisola (1959, Nant) est comme hypnotisé par les métaux : d’abord au cours de ses études en bijouterie à l’école de la rue du Louvre à Paris puis durant ses études aux Beaux-arts de Paris. Depuis lors, ses expositions en Europe ou en Asie lui ont permis de montrer l’importance de la sculpture devenue un bas-relief qui a conservé une patine pleine d’une préciosité unique. Ses personnages traduisent le dynamisme de la vie. Ainsi, ses danseurs métalliques renvoient au personnages assez primitifs et frustes du sculpteur et peintre, Zhu Ming. En 2021, Christian Cerisola a été l’invité de la prestigieuse exposition Art Montpellier. D’importants reliefs ont montré sur toile, en métaux travaillés de façon magistrale, les passions qui animent l’univers et les êtres.

Christian Cerisola. Le Trio de st Alban (2022), fusain, acrylique, éclat de soudure, 105 x 125 cm

Alain Cardenas-Castro (1961, Paris), diplômé des Beaux-arts de Paris, spécialité fresque, est docteur en esthétique, sciences et technologie des arts à l’université de Paris 8. Enseignant à Paris et spécialiste des approches contemporaines au Musée de l’Homme, il a participé à de nombreuses expositions en Europe, au Pérou et en Asie. Différents musées conservent ses œuvres.

La série des Géographie, présentée à l’exposition estivale de Chenghua, a été dessinée sur un papier Xuan de format carré. Ces propositions graphiques comportent trois plis apparents qui segmentent la feuille en six espaces sans contraindre la composition sur le support à l’apparente fragilité. Les inscriptions et les symboles agencés sans hiérarchie suggèrent une carte mentale. Cet ensemble révèle des correspondances, des lieux, des traces et se lit sur plusieurs niveaux de perspective et de contraste en traduisant une mythologie singulière. Ces œuvres évoquent les cartes géographiques qui ont accompagné les voyageurs à travers le monde depuis des temps immémoriaux. Elles reflètent la puissance des imaginaires développés par les anciens géographes. Ces images d’une Terra incognita contemporaine relatent des contrées fabuleuses à l’image des recueils anciens existants, d’Est en Ouest, tels que le Classique des Monts et des Mers [山海經] ou la Géographie de Strabon décrivant un contenu encyclopédique peuplé de créatures étranges ou fantastiques issues de notre inconscient collectif.

Alain Cardenas-Castro. Géographie IV (2020) stylo feutre, crayon graphite, linogravure et acrylique sur papier chinois, 78 x 70 cm

Viola Corp. Géographe, graveuse et peintre, elle prône un renouveau de l’image multiple, voit dans la gravure l’un des sommets de l’art : elle apprécie la présence calligraphique et délicate ou forcenée de l’eau-forte, un de ses grands référents étant Rembrandt. « Comme j’aime – dit-elle – travailler finement, avec la pratique de l’eau-forte, ce rendu tout en délicatesse dépasse la minutie intense du dessin ». Elle confie ses affinités avec Käthe Kolwitz (1867-1945) « pour le visage qu’elle veut donner à l’humanité avec une dignité forte aux pauvres » et, ajoute-t-elle, « lorsque j’ai été face aux œuvres de Frida Khalo (1907-1954), j’ai pu aller vers la peinture. L’acrylique ne me convenant pas, j’ai décidé de peindre à l’huile ». En dépit de toutes ces considérations abstraites, structurantes, menées depuis si longtemps, aucune n’a eu raison de cette détermination sourde et nécessaire ni empêché que Viola Corp décide résolument de s’attaquer aussi à la gravure.

ViolaCorp. Famille Royale (2020), eau-forte, 24,5 x 34,5 cm

Marc Brunier-Mestas (1968, Clermont-Ferrand), vit et travaille en Auvergne. Étudiant à l’Ecole des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand et diplômé en 1993, il est aujourd’hui l’un des chefs de file de la gravure alternative mondiale. Il enseigne, entre autres, estampe / graphisme / édition à l’Ecole d’arts plastiques de Riom. Créateur et chercheur, Marc Brunier-Mestas combine assez naturellement expositions et voyages. Face à un œuvre gravé riche de quelque trois mille pièces – si l’on compte ses films d’animation réalisés en gravant des centaines de pièces – on retrouve toujours la même verve truculente, percutante et sensuelle aussi, comme chez ses grands aînés, Topor, Jarry, Grandville… Plaisir, raffinement, technique parfaite qui sait s’effacer derrière la narration, l’allusion. Chef de file de la gravure alternative mondiale.

Marc Brunier Mestas. Page choisie 2 (2022) gravure sur bois, sérigraphie, collage, gouache, 27 x 19 cm

 

Remerciements : SHIH Shu-ping, YUAN Chin-taa, Centre culturel de Chenghua (Taiwan).

Repères bibliographiques

 

Aimez & partagez :