Portraits d’hier et de demain (3) De la peinture murale péruvienne : À propos de deux œuvres de Tadeo Escalante, muraliste du Sud-andin (1)

Rapport succinct d’une mission de recherche menée en octobre 2019 dans la région de Cuzco. Durant ce séjour de recherche, l’auteur a pu fournir un ensemble de photographies inédites. L’accès parfois difficile aux lieux n’a pas pu permettre une qualité toujours identique de ces documents. Ils sont complétés par une iconographie justifiée dans la partie bibliographique.

par Alain Cardenas-Castro

En Amérique latine, la peinture murale est souvent associée au mouvement constitué par les peintres muralistes mexicains[1]. Toutefois, cette technique a été utilisée couramment au Pérou. Depuis les premières grottes ornées, comme celle de Toquepala[2] (ill. 1), jusqu’aux réalisations plus récentes des peintres péruviens, Carlos Quispez Asin (1900-1983) (ill. 2), Juan Bravo Vizcarra (1922-2016) (ill. 3) ou Jorge Chirinos (1968) (ill. 4), la peinture murale au Pérou s’est renouvelée continuellement.

Continuer la lecture

Un mural de Jorge Luis Chirinos Vásquez, « Passé, présent et futur de la Médecine » : propos sur la peinture murale cuzquénienne.

par Alain Cardenas-Castro et Jorge Luis Chirinos Vásquez

En descendant l’avenue de la Culture depuis l’Université San Antonio Abad, on peut longer le mur d’enceinte de l’Hôpital régional de Cusco et découvrir cette peinture monumentale intitulée Passé, présent et futur de la Médecine.

Ce mural a été réalisé pour commémorer les cinquante ans de cette institution en accueillant le visiteur qui pénètre dans ce bâtiment de forme pyramidale. Il vient s’ajouter aux nombreuses peintures urbaines comme celle de Juan Bravo Vizcarra ou régionales de Tadeo Escalante (voir les références bibliographiques) qui contribuent à la tradition des muralistes cuzqueno pour la diffusion et le partage de leur culture et de leur identité appartenant au monde andin.

Continuer la lecture

Mémoire. À propos d’une œuvre remarquable de Yuan Chin-taa, « Installation à quatre éléments » (2017)

par Christophe Comentale et Emmanuel Lincot

Yuan Chin-taa, artiste taiwanais né en 1949 est fréquemment invité à de prestigieuses expositions en Chine et en Europe. En 2017, une rétrospective de son œuvre peint et de ses prestigieuses installations de papier ont été montrées au Salon Pages de Paris où il était invité d’honneur, puis au musée Marcel Sahut de Volvic et enfin au musée chinois du quotidien de Lodève.

Différents articles publiés récemment font le point sur la création de ce créateur singulier. Ils sont listés dans l’orientation bibliographique sommaire qui suit ce mémoire.

Continuer la lecture