Le Musée du graffiti, œuvre d’art totale de Greg Arek

par Ma Li Dautresme et Alain Cardenas-Castro, coordination éditoriale de Christophe Comentale


« Le musée du Graffiti n’est pas. N’a jamais été. C’est ce postulat qui a enclenché la démarche ». Greg Arek, Propos d’escalier, 2019.

Si les tout premiers signes assimilables à des graffiti remontent à la présence d’éléments archéologiques, alphabétiques ou graphiques Est – Ouest et contemporains du Néolithique, des tentatives de mise en forme de signes autres ne cessent de se faire jour, comme cette singulière apparition d’un musée du graffiti dans un passage parisien est la plus récente illustration de cet intérêt reparu pour les écritures révélées et imaginaires. Parcours d’un artiste, essence et incarnation de soi-même.

Continuer la lecture

Difusión de conocimiento: sobre el establecimiento de un proyecto bilateral Francia Perú sobre las obras de Juan Manuel Cardenas-Castro (5)

por Alain Cardenas-Castro

traducido del francés por Teshy Castro Gutiérrez

Recientemente, en el curso de mis investigaciones sobre el importante corpus documental relacionado con el pintor y museógrafo Juan Manuel Cárdenas-Castro, pude identificar un ejemplo excepcional entre los elementos de este conjunto de obras pintadas o dibujadas, guardadas en colecciones privadas en Europa y Perú. Es una pintura titulada IMPRECION, que fue adquirida por el Estado francés con motivo del Salon du Franc[1] en 1926. Pertenece al FNAC (Fondo Nacional de Arte Contemporáneo). También descubrí algunos documentos audiovisuales raros, tres cortometrajes compuestos de secuencias en las que podemos ver a Juan Manuel Cardenas-Castro.

Continuer la lecture

Collages chinois [gēbèi  袼褙] et peintures portables d’Alain Cardenas-Castro

Par Ma Li Dautresme et Christophe Comentale

Exposition éphémère Collages chinois et peintures portables d’Alain Cardenas-Castro, 10 janvier 2019, espace loft Kils 47 rue d’Aboukir 75002.

« Faire dialoguer les cultures reste, pour un historien de l’art comme pour un créateur,  un parcours entre deux recyclages, parmi  deux esthétiques. Les récupérations à partir de facettes de tissu sont comme des feuilles de papier  pliées et dont chacune  va être vectrice d’écrit, comme  l’image d’un moment ». Alain Cardenas-Castro, Propos, janv. 2019.

Alain Cardenas-Castro, Peinture portable ou de poche (2019), acrylique sur papier, impression typographique, 6 x 6 x 2 cm repliée / 30 x 30 cm dépliée. © Alain Cardenas-Castro

Collage (XXe s., années 70), tissus divers, colle, 55 x 45 cm, photo A. Cardenas-Castro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Notule relative à deux œuvres d’Anna Romanello

par Christophe Comentale et Emmanuel Lincot

Une mission de recherche prévue en Italie sur le tout début du premier semestre 2019, notamment à Rome et au Vatican, et relative à une réflexion sur des pièces patrimoniales asiatiques, modernes et contemporaines, est l’occasion de rencontres variées avec des confrères des musées et des plasticiens, dont Anna Romanello.

Rappelons que cette artiste originaire de Corigliano, diplômée de Brera (Milan) et des Beaux-arts de Paris n’a cessé depuis 1972 d’enchaîner œuvres et performances en parallèle à sa carrière d’enseignante en arts graphiques et appliqués, en particulier aux Beaux-arts de Rome. Son travail de plasticienne développé au fil des décennies concerne en particulier une approche sur les liens ténus qui unissent la couleur de l’œuvre unique aux variantes des multiples dont elle n’a cessé de développer une synthèse magistrale sur les œuvres sur papiers occidentaux et asiatiques, supports privilégiés de son parcours. Avec ses nombreuses expositions monographiques en Italie et à l’international, ses œuvres sont entrées dans les fonds patrimoniaux les plus prestigieux du monde occidental et asiatique.

Continuer la lecture

De la diffusion des connaissances : sur la mise en place d’un projet bilatéral France Pérou relatif aux œuvres de Juan Manuel Cardenas-Castro (5)

par Alain Cardenas-Castro

Récemment, au fil de mes investigations dans l’important corpus documentaire relatif au peintre et muséographe Juan Manuel Cardenas-Castro, j’ai pu repérer un exemple exceptionnel parmi les éléments de cet ensemble d’œuvres peintes ou dessinées, conservées dans des collections privées en Europe et au Pérou. Il s’agit d’une peinture intitulée IMPRECION, qui a été acquise par l’état français à l’occasion du Salon du Franc[1] en 1926. Elle appartient au FNAC (Fonds National d’Art Contemporain). J’ai découvert également quelques rares documents audiovisuels, trois films courts composés de séquences dans lesquelles on peut voir Juan Manuel Cardenas-Castro.

Continuer la lecture

De Juan manuel y José Félix Cardenas-Castro: dos artistas peruanos en medio de la dispersion latinoamericana a París (3)

por Alain Cardenas-Castro

traducido del francés por Teshy Castro Gutiérrez

                                     


(Figuras 1 y 2) a la izquierda, José Félix Cardenas-Castro (S. f.), fotografía, 5 x 3 cm (Colección privada). A la derecha, Juan Manuel Cardenas-Castro (S. f.), fotografía detalle de la figura 3.


Continuer la lecture

Sobre «Échange entre Urubamsinas et Yunca. P.C. », una pintura enigmática de Juan Manuel Cardenas-Castro (2)

por Alain Cardenas-Castro

traducido del francés por Teshy Castro Gutiérrez

(Figura 3) Juan Manuel Cardenas-Castro Échange entre Urubamsinas et Yunca. P.C. (S. d.) Óleo sobre lienzo, 98 x 81 cm, Col. privada © Alain Cardenas-Castro

Orientado geográficamente hacia el suroeste, la pared más grande del estudio del pintor peruano Juan Manuel Cardenas Castro, termina en su esquina superior derecha por una esquina redondeada. Un ángulo formado por la arquitectura debajo del techo del edificio parisino en el que se ubicaba este espacio.

Continuer la lecture

Clément Calaciura

CARAVANES (Du 5 juillet au 5 septembre 2018),

Parvis de l’Institut du Monde Arabe (Paris), Alexandrie café : tous les jours de 10 h à 2h

par Christophe Comentale et Alain Cardenas-Castro

Onze œuvres de ce sculpteur – designer – un cheval et un vol de dix faucons – vont recréer un de ces ensembles qui font rêver le monde occidental depuis plus d’un siècle. Mais à travers et avec la vision d’un créateur qui joue sur les pleins et les vides, les points forts et les douceurs essentiels à redonner leur énergie aux zones de pleins. Parcours dans le monde d’un designer architecte et sculpteur

« Les inspirations, ou plutôt références ne sont là que pour flatter la culture bourgeoise, en lui donnant à voir des signes qu’elle peut reconnaître et relever entre deux gloussements. Un peu comme le cinéma de Tarantino ou le street art. (…). En vérité, je me nourris de tout et ne m’inspire de rien ». Cl. Calaciura, Entretien, 18 juin 2018.


Trois des dix Faucons de l’installation Caravanes (2018), structure acier et acrylique sur toile cousue


Continuer la lecture