La collection François Dautresme entre objets d’art populaire et design intuitif

par Ma Li Dautresme
Propos introductifs d’Alain Cardenas-Castro et Christophe Comentale

Après une année de préfiguration quelque peu décalée et houleuse, le Musée chinois du quotidien a ouvert ses portes en juillet 2018. Les publications écrites et audiovisuelles se succèdent, la place acquise par ce monument magique destiné à contenir des pièces tout aussi magiques n’est plus à dire. Les visiteurs sont, en général, à la recherche d’un lieu muséal qui ne ressemble pas à un musée. Mais qui est un espace tout autant lieu patrimonial et dans lequel les collections sont présentées de façon logique, attrayante, ce qui peut être une autre définition du mot « original ». C’est ce à quoi s’attèlent l’équipe du musée et l’ensemble des chercheurs qui travaillent sur les fonds. Mais ces fonds, ils sont maintenant accueillis progressivement dans une chapelle néogothique dont les fresque continuent de (re)voir le jour grâce aux efforts conjoints de l’équipe du musée.

Parmi les publications qui ont vu le jour depuis ces années, une partie est consultable sur le blog « sciences et art contemporain », d’autres sont constituées par les fonds offerts à différents établissements, notamment la bibliothèque de Fels à l’institut catholique, à la bibliothèque du musée de l’Homme…
Quant à l’article pensé avec affection par Ma Li Dautresme, il a la chaleur de ce que l’on voit à travers un témoignage, il est aussi très structuré, comme cette architecte d’intérieur sait mettre en ordre l’immatériel…

Continuer la lecture

Maisons, divinités et personnages de bois

par Christophe Comentale
Il est maintenant bien connu et admis que le bois est le matériau le plus utilisé en Chine pour la conception des structures immobilières. On a retrouvé des poteaux de fondations de maisons sur différents sites néolithiques, notamment à Liangzhu (3300-2000 av. n. ère), site imposant situé dans le delta du fleuve Yangzi ou Fleuve Bleu.
Pour fermer, orner, protéger de tels lieux de vie, les artisans sont, au fil des dynasties,  sollicités et vont redoubler d’inventivité ou au contraire reproduire des thèmes littéraires ou des motifs propitiatoires connus de tous et compris au premier regard pour donner un certain cachet aux demeures.
Les artisans chinois n’ont jamais cessé de produire des bois sculptés, les provinces côtières du Jiangsu et d’une importante partie du sud du pays montrent l’intérêt pour ce matériau aux ressources multiples.
Les notes consignées ci-après permettent de voir les imbrications entre le quotidien, les récits et le plaisir de ces reliefs de qualités très variables. Une constante : l’utile doit être beau, agréable à vivre.

Continuer la lecture

A propos d’un jade tubulaire de l’ancienne collection François Dautresme

par Christophe Comentale, coordination éditoriale, Alain Cardenas-Castro.

Le musée chinois du quotidien (Lodève) a, parmi les fonds de l’ancienne collection François Dautresme, notamment un ensemble intéressant d’une trentaine de pièces de jades de toutes époques, pu retrouver une de ces pièces tubulaires. La pierre est d’un vert clair, ponctué de nombreuses taches blanches ou ocre-jaune.

La curiosité de François Dautresme a permis à ce voyageur, collectionneur, de réunir un ensemble de pièces de jade dont la typologie fera l’objet d’une étude particulière.

Cette pièce est l’occasion de faire un point sur cette curieuse forme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Pièce dite en sabot de cheval. Jade, L. max. 5,1 cm, diam. intr, de 4,1 à 4,3 cm, diam. extr de 5,1 à 5,5 cm (anc. coll. FD, MCDQ, Lodève)


Continuer la lecture

Les succès de la peinture de personnage : étude d’une série de portraits de Dong Baichuan

par Christophe Comentale

Dong Beichuan, Les 26 personnages, Musée chinois du quotidien, du 15 au 30 juin 2019, Ô marches du Palais, 2 bd Jean Jaurès, Lodève.

Depuis l’inauguration en 2018 du musée chinois du quotidien, et même depuis plusieurs années, le centre culturel Ô marches du Palais a mis l’accent sur l’importance des échanges culturels Est-Ouest. C’est dans ce même esprit qu’un créateur chinois, Dong Baichuan, exposera un florilège de 26 œuvres, des paysages et des personnages au premier niveau de l’établissement, réservé aux expositions temporaires.

Continuer la lecture

Du point à la ligne est – ouest ou De la peinture au signe

9 mars 2019, INHA (Institut National d’Histoire de l’Art), Paris.

Conférence par Alain Cardenas-Castro, plasticien, chercheur et médiateur en art contemporain au Musée de l’Homme – MNHN et Christophe Comentale, conservateur en chef honoraire au Muséum, Conseiller scientifique au Musée chinois du quotidien.

Une synthèse de quelques points forts est donnée ci-dessous.

Est – Ouest, les points de vue relatifs à l’esthétique de l’Asie sinisée ou de l’Occident ne cessent d’aboutir à des comparaisons sur les approches des créateurs, de leurs sujets, des techniques utilisées pour parvenir à un seul et unique constat : devant l’œuvre, en l’occurrence, surtout l’œuvre peint dont il sera question, – mais avec quelques exemples pris à d’autres disciplines artistiques – , tout est matière ou structure, chair ou os !

Continuer la lecture

Hou Junming, poésie du désir, thérapie de la repentance ?

Le colloque d’Arras, « Transferts culturels : de la poétique artistique »

文化转场:论艺术诗学

 Quelques éléments à propos de ma communication Hou Junming, poésie du désir, thérapie de la repentance ? ou du bon cheminement de la science de l’interprétation des signes, de leur valeur symbolique ou des rapports harmonieux texte-image au fil des œuvres de HOU Junming

par Christophe Comentale

Le colloque : « Transferts culturels : de la poétique artistique » 文化转场:论艺术诗学qui s’est tenu du 8 au 9 mars 2019 à l’institut Confucius d’Arras, co-organisé par l’Université d’Artois, l’Université normale supérieure de Pékin [法国阿尔多瓦大学与中国北京师范大学共同组办] a été sous la houlette de plusieurs enseignants aux profils tant d’historien de l’art que de plasticien : Jin Siyan, Centre de recherche Textes et Cultures, Institut Confucius de l’Artois, Université d’Artois, Chang Ming Peng, Université de Lille, IRHiS, Ye Xin, Université de Paris 8, ce qui a permis une importante pluridisciplinarité des contenus.

J’ai souhaité, en marge des sujets académiques plus classiques, mettre en avant les expérimentations d’un plasticien dont les filiations avec d’autres de ses confrères me semblent aussi originales que fortes.

Continuer la lecture

Graver l’univers dans un pouce carré. Deux mots sur les cachets chinois

par Laurent Long

Le sceau reste indispensable pour tout acte officiel en Extrême-Orient : chèque, contrat… où il remplace notre signature. Mais, contrairement à nos tampons en caoutchouc purement utilitaires, le cachet est, en Chine, un élément à part entière de la culture savante.

Depuis les environs du Ve siècle av. J.C., le sceau authentifie et rend exécutoires les actes de l’Administration; il évoque la perfection des institutions et la gloire des généraux du passé.

Les lettrés, se devant de cultiver les arts par excellence que sont en Chine la calligraphie et la peinture, vont s’intéresser aux sceaux. Pourquoi? Parce qu’ils concilient deux de leurs passions : la belle écriture et les antiquités. Quoi, mieux que le sceau, gravé de caractères archaïques, pouvait réunir ces deux aspirations?

Continuer la lecture

Les porte-cartes chinois, de bois et d’ivoire  

par Odile Guichard et Christophe Comentale

Deux causes à cette évocation de porte-cartes chinois : la première, un achat de porte-carte en santal en Chine en 1995-6, la deuxième, une visite au musée Vouland début décembre 2018, l‘établissement possède une autre pièce assez similaire.

        

Porte-carte chinois, legs Louis Vouland (inv. 589-2) ; dimensions 9,6 x 5,9 x 1,2 cm


Continuer la lecture

Collages chinois [gēbèi  袼褙] et peintures portables d’Alain Cardenas-Castro

Par Ma Li Dautresme et Christophe Comentale

Exposition éphémère Collages chinois et peintures portables d’Alain Cardenas-Castro, 10 janvier 2019, espace loft Kils 47 rue d’Aboukir 75002.

« Faire dialoguer les cultures reste, pour un historien de l’art comme pour un créateur,  un parcours entre deux recyclages, parmi  deux esthétiques. Les récupérations à partir de facettes de tissu sont comme des feuilles de papier  pliées et dont chacune  va être vectrice d’écrit, comme  l’image d’un moment ». Alain Cardenas-Castro, Propos, janv. 2019.

Alain Cardenas-Castro, Peinture portable ou de poche (2019), acrylique sur papier, impression typographique, 6 x 6 x 2 cm repliée / 30 x 30 cm dépliée. © Alain Cardenas-Castro

Collage (XXe s., années 70), tissus divers, colle, 55 x 45 cm, photo A. Cardenas-Castro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Quelques éléments à propos des cages à oiseau chinoises

par Didier Scuderoni et Christophe Comentale

« N’est-il pas suffisant pour constituer l’œuvre d’art

Qu’une émotion se manifeste à propos de l’objet ? »

Michel Leiris.

Au fil des mises en place d’événements, de demandes de documentation de chercheurs, il est devenu indispensable de connaître de façon précise les richesses des réserves qui continuent de se remplir avec des donations – fussent-elles modestes – complémentaires à celle de Françoise Dautresme et suscitées par cette donation initiale.

Continuer la lecture