Œuvres magiques et polychromes d’Alain Cardenas-Castro. Papiers, livres d’artiste, sculptures et autres supports

Géographie éphémère, Galerie Younique, 65 rue Pascal 75013 Paris, du 13 septembre au 17 octobre 2020

compte-rendu par Marie-Paule Peronnet

(ill. 1) Géographie (2020), feutre, crayon graphite, linogravure, acrylique sur papier chinois, 78 x 70 cm. © Jean-Christophe Domenech.

Années 2018 à 2020. Une succession d’œuvres pour une chronologie triennale propitiatoire, sur suite d’événements numériques et patrimoniaux en France, en Asie et au Pérou. Des manifestations qui montrent la présence interactive d’Alain Cardenas Castro, plasticien, chercheur, créateur, entre des continents reliés par le fil d’un imaginaire nourri et densifié de l’air du temps, des couleurs et des échanges qui lui font plaisir.

Des liens Est-Ouest révélés le temps d’un automne en la galerie parisienne Younique, un lieu attaché à la promotion d’artistes latino-américains. Un dessin mural sera réalisé in situ pour l’événement !

Un florilège de travaux sur papiers, sur carton et photo d’ici et d’ailleurs rassemble des dessins (ill. 1 et 5), des peintures (ill. 2) et des sculptures (ill. 3) pour cette exposition d’automne.

      


Ci-dessus, de gauche à droite. (ill. 2) Carré magique, Nabab (2019), acrylique sur papier, 30 x 30 cm. © Jean-Christophe Domenech. (ill. 3) Globe (2020), crayon graphite, feutre et acrylique sur cucurbitacée, 31 x 13 x 13 cm


Alain Cardenas-Castro présente un florilège d’œuvres récentes et inédites ainsi que quelques pièces désormais classiques de ses livres d’artistes (ill. 4) qui ont eu les honneurs de musées et bibliothèques (bibliothèque de Fels, Paris, musée Sahut de Volvic, musée national de la conservation des fresques, Dunhuang, Chine,…).

(ill. 4) Point de vous (2016), livre, ex. unique, acrylique, stylo feutre, papier indien, 34 feuillets, 13 x 16 x 2 cm

Le public, sevré depuis quelques mois de cette absence d’œuvres d’art, va être le temps de la visite plongé dans une exposition régénératrice. Il reprend ainsi le goût de la visite et le plaisir du regard direct aux œuvres.

Les œuvres d’un artiste sensible aux supports sur lesquels il ne cesse depuis des années de faire des essais, tant pour les collages, les rehauts, les impressions, souvent des linogravures entre calligraphie et abstraction totémique.

Pour Géographie (ill. 1), la bichromie de la pièce est enrichie par le fond fibreux du papier chinois qui donne cet aspect proche d’une carte au trésor, d’un manuscrit ancien si l’on se contente d’un regard rapide. Ce regard rapide reste essentiel, il va, d’emblée, permettre au lecteur, au public, de déterminer s’il est acquis à ces formes et tons, conquis par les éléments face à lui. Inconsciemment, comme sur cette œuvre, plusieurs couches se succèdent dans cette construction onirique : d’abord, les huit sujets les plus nourris de matière, les plus forts en teinte, des figures géométriques de ce rouge particulier. Ensuite, les éléments en rouge plus fin, comme un rébus à la Jean Hugo, qui mêle les éléments patrimoniaux autant que les objets et animaux les plus divers, les associant alors à leur insu. Enfin, les éléments au feutre, puis, plus suggérés, ceux tracés au crayon.

Et, découverte, cette œuvre sur un papier crépon chinois, Cinabre (ill. 5), qui sait avec son onirisme né de fonds abyssaux impossibles et envoûtants.

(ill. 5) Cinabre (2020), feutre, linogravure et acrylique sur papier chinois, 54 x 105 cm. © Jean-Christophe Domenech.

Habitué des lieux patrimoniaux où il dispense ses cours et des conférences, l’artiste sera à la galerie, le dimanche 13 septembre, dans le cadre de l’événement « Un Dimanche à la Galerie », de 13 h 00 à 19 h 00. Lecture/Performance de l’artiste à 16h.

Contact presse : Galerie Younique (Mathias Bloch) galerieyounique@gmail.com / +33 6 26 76 36 33

Aimez & partagez :