De Juan manuel y José Félix Cardenas-Castro: dos artistas peruanos en medio de la dispersion latinoamericana a París (3)

por Alain Cardenas-Castro

traducido del francés por Teshy Castro Gutiérrez

                                     


(Figuras 1 y 2) a la izquierda, José Félix Cardenas-Castro (S. f.), fotografía, 5 x 3 cm (Colección privada). A la derecha, Juan Manuel Cardenas-Castro (S. f.), fotografía detalle de la figura 3.


Continuer la lecture

Sobre «Échange entre Urubamsinas et Yunca. P.C. », una pintura enigmática de Juan Manuel Cardenas-Castro (2)

por Alain Cardenas-Castro

traducido del francés por Teshy Castro Gutiérrez

(Figura 3) Juan Manuel Cardenas-Castro Échange entre Urubamsinas et Yunca. P.C. (S. d.) Óleo sobre lienzo, 98 x 81 cm, Col. privada © Alain Cardenas-Castro

Orientado geográficamente hacia el suroeste, la pared más grande del estudio del pintor peruano Juan Manuel Cardenas Castro, termina en su esquina superior derecha por una esquina redondeada. Un ángulo formado por la arquitectura debajo del techo del edificio parisino en el que se ubicaba este espacio.

Continuer la lecture

En el espacio de un Estudio  y más allá: sobre un boceto que representa a Juan Manuel Cardenas-Castro (1)

por Alain Cardenas-Castro

traducido del francés por Teshy Castro Gutiérrez

Este texto es el primero de una série de artículos relacionados con el pintor Juan Manuel Cardenas-Castro. Estos artículos se publicarán a medida que avance en mis  investigaciones sobre este pintor, que influyó en mi propio proceso creativo. Primero siendo mi preceptor artístico, luego convirtiéndose en un modelo viviente que dibujé y pinté y algunas veces esculpé. De echo este modelo traducido plásticamente se ha revelado como un elemento gráfico recurrente en mi trabajo. A partir de ahí, también contribuyó al desarrollo de algunos de mis temas gráficos y su evolución, tanto técnica como simbólica o significativa.

Alain Cardenas-Castro El espacio del taller (1981), Oleo sobre madera, 53 x 30 x 2 cm Colección Alain Cardenas-Castro © Alain Cardenas-Castro

Continuer la lecture

Clément Calaciura

CARAVANES (Du 5 juillet au 5 septembre 2018),

Parvis de l’Institut du Monde Arabe (Paris), Alexandrie café : tous les jours de 10 h à 2h

par Christophe Comentale et Alain Cardenas-Castro

Onze œuvres de ce sculpteur – designer – un cheval et un vol de dix faucons – vont recréer un de ces ensembles qui font rêver le monde occidental depuis plus d’un siècle. Mais à travers et avec la vision d’un créateur qui joue sur les pleins et les vides, les points forts et les douceurs essentiels à redonner leur énergie aux zones de pleins. Parcours dans le monde d’un designer architecte et sculpteur

« Les inspirations, ou plutôt références ne sont là que pour flatter la culture bourgeoise, en lui donnant à voir des signes qu’elle peut reconnaître et relever entre deux gloussements. Un peu comme le cinéma de Tarantino ou le street art. (…). En vérité, je me nourris de tout et ne m’inspire de rien ». Cl. Calaciura, Entretien, 18 juin 2018.


Trois des dix Faucons de l’installation Caravanes (2018), structure acier et acrylique sur toile cousue


Continuer la lecture

Le quotidien de la Chine

LE QUOTIDIEN D’UN VISIONNAIRE…FRANCOIS DAUTRESME.

par Jean Levantal

François Dautresme en Mongolie intérieure avec WU Xiaolan (fin des années 1990) © Archives Françoise Dautresme

– Massif, pudique, modeste et plutôt secret, François Dautresme avait une innocence jésuite, malicieuse, cousue de fil blanc, qui le mettait en osmose parfaite avec la foule des Chinois qu’il aimait passionnément. L’œil de ce grand collectionneur s’allumait au seul spectacle de la beauté, celle-ci se réfugiant, dans la Chine contemporaine, dans les seuls objets du passé ou de la campagne. Alors, face à une trouvaille, François Dautresme, le descendant d’une longue lignée de grands serviteurs de l’Etat français mais aussi de paysans et de tisserands normands connus sur les rives de Criquebeuf-sur-Seine pendant plus de dix générations, s’accroupissait comme un paysan chinois, mettait le monde entre parenthèses et, face au propriétaire, il rusait, prêt à tout, sans la moindre précipitation. « Je venais de loin, et je m’intéressais à ce qui n’intéressait qu’eux (les paysans), les objets de leur vie quotidienne, de leur travail et de leurs traditions » soulignait-il. C’est ainsi qu’en trente-cinq ans, « Lao DU / Monsieur DOU », comme l’appelaient ses amis de Pékin ou de Canton, a amassé une collection de 50.000 objets et photographies, la mémoire de la Chine de MAO et de ses prédécesseurs.

Continuer la lecture

Juan Manuel Cardenas-Castro et la revue « Variedades » 1917-1920 (4)

par Alain Cardenas-Castro

Carlos Raygada, Portrait de Juan Manuel Cardenas-Castro (1918)

Au cours d’une mission d’étude effectuée au Pérou en mars 2018 j’ai pu, d’une part, tenter de déterminer précisément la date de naissance de Juan manuel Cardenas-Castro mais sans localiser la maison familiale des Cárdenas à Urubamba. D’autre part, il a été possible d’effectuer des recherches afin de trouver, d’étoffer et d’approfondir les sources documentaires : documents administratifs, lettres, iconographies, etc. sur les frères Juan Manuel et José Felix Cardenas-Castro.

Continuer la lecture

De Juan Manuel et José Félix Cardenas-Castro : deux artistes péruviens au sein de la diaspora latino-américaine à Paris (3)

                                     


(ill. 1 et 2) à gauche, José Félix Cardenas-Castro (S. d.), photographie, 5 x 3 cm. Coll. privée. À droite, Juan Manuel Cardenas-Castro (S. d.), photographie, détail de l’ill. 3.


par Alain Cardenas-Castro

Continuer la lecture