Regards sur l’art des aborigènes d’Australie, la collection Morteza Esamaïli

Compte-rendu de l’exposition qui a eu lieu du 22 septembre au 17 novembre 2018. Château des deux amants, Les Deux Amants, 27380 Amfreville-sous-les-vents.     Contact : 06.76.29.53.36.

par Christophe Comentale et Ma Li Dautresme

Morteza & Marando

 

 

« Au contact des aborigènes, on apprend à comprendre ce qu’il y a derrière les œuvres » M.E.

 

 

Continuer la lecture

Des images entre renouveau et tradition : les estampes japonaises de la collection Wessels

Compte-rendu par Christophe Comentale et Alain Cardenas-Castro

Outre des collections de gravures occidentales riches, la Fondation Custodia[1] présente au fil de somptueuses expositions patrimoniales des ensembles de gravures d’autres aires culturelles, notamment des gravures américaines. Année du Japon oblige[2], les événements relatifs à ce pays et à ses aspects les plus variés se succèdent, comme ce florilège de quelque 200 gravures[3] dues à une cinquantaine d’artistes et couvrant les années 1900 à 1960. Un créneau chronologique original, qui intrigue. Il s’agit d’un florilège de la collection rassemblée par Elise Wessels depuis 25 ans et actuellement au Musée de l’estampe japonaise (Nihon no hanga) à Amsterdam.

Exposition Vagues de renouveau, à la Fondation Custodia – Collection Frits Lugt, du 6 octobre 2018 au 6 janvier 2019, 121 rue de Lille, Paris 7e. tlj sauf le lundi, 12h-18h.

Le créneau chronologique proposé a un peu de quoi surprendre — agréablement —, il quitte le créneau traditionnellement lié à l’âge d’or de la gravure sur bois japonaise et à ses polychromies et rendus techniques qui savent allier minutie ou vastes effets de pochades restitués avec un effet de surprise renouvelé. Une partie de ces œuvres a été réalisée durant l’ère Meiji – politique éclairée – (1868-1912), ère impériale durant laquelle le Japon décide une ouverture du pays sur l’extérieur.


Ci-dessus (ill. 4), Koizumi Kishio, Le temple Sengaku-ji sous la neige


Continuer la lecture

A propos d’une composition florale de Rica Araï présentée à l’exposition « Epiphytes »    

par Christophe Comentale

Le 6 septembre 2018, afin de préparer sa saison de ventes pour l’automne, la société Artcurial a eu l’heureuse idée de faire une présentation d’œuvres de provenances très diverses : occidentales, asiatiques, africaines aussi, en la couplant avec la mise en espace de compositions florales surprenantes.

Huit fleuristes reconnus sur les scènes française et internationale ont été invités pour la circonstance à créer des installations épiphytes : notamment Catalina Lainé, Claire Boreau, Jefferson Fouquet, Pierre Blanchereau, Jean-Louis Castor, Rica Araï,… Ces œuvres sont en symbiose avec des œuvres de créateurs modernes (Alberto et Diego Giacometti, Lucio Fontana, Ettore Sottsass,…) destinées à des ventes à venir.

Cette initiative permet de réfléchir au traditionnel art de l’ikebana représenté en l’occurrence par une composition de Rica Araï.

Continuer la lecture

A propos de « Mémoire de choc », florilège de peintures récentes de l’artiste chinoise Zhang Qiongfei

张琼飞个人绘画展

par Alain Cardenas-Castro et Christophe Comentale

Le rôle d’une galerie, c’est de révéler ou de confirmer des talents, en tout cas des pratiques et des œuvres nouvelles. C’est en cela que depuis plusieurs décennies, la galerie-librairie Impressions assume ce rôle avec toute la liberté de choix qui préside à ces expositions, dont plus de trois cents ont permis de révéler l’œuvre de créateurs que les circuits institutionnels classiques auraient négligé, voire ignoré ! Portrait d’une artiste du quotidien qui s’effiloche et de la vie qui passe…

Cette exposition de Zhang Qiongfei permet, outre le plaisir de découvrir une soixantaine d’œuvres, de reprendre aussi un vieux débat, celui de l’origine des artistes chinois et de leur appartenance – ou pas – à un courant provincial, lié à leur origine géographique.

Zhang Qiongfei, le soir du vernissage de son exposition Mémoire de choc à la Galerie Librairie Impressions (7 septembre 2018).

Continuer la lecture

Le 63e Salon de Montrouge : inquiétudes et signes urbains

par Christophe Comentale et Alain Cardenas-Castro

 L’année 2018 est un crû décalé !

Le temps passé à regarder, à comprendre, à apprécier, a été, ce dernier week-end d’avril, bien plus rapide que l’an dernier ! Le temps ? Une morosité ambiante, des invités très inégaux — heureusement ! — parfois carrément décevants. En fait, un parcours plus architecturé, à l’aune des musées « nouvelles générations ».

Continuer la lecture

David Feruch, artiste visuel

Espace l’Atelier de Belleville, 29, rue de la Villette (Paris 19e)

Art & CO Afterwork, soirée du 26 avril 2018, de 18h à 23h.

par Christophe Comentale

« Nous avons souhaité depuis quelque temps que la rubrique Comptes-rendus se fasse l’écho de manifestations, parfois de courte durée, voire de soirées, dont le contenu est important dans le domaine de l’art contemporain et des expériences esthétiques présentées de façon éphémère. » Alain Cardenas-Castro.

Un contexte nouveau

Ma Li Dautresme, architecte d’intérieur et directrice artistique, assure le commissariat de cette soirée, « voulant créer des liens entre les différents métiers d’arts notamment en prescrivant des oeuvres d’art sur mesure (…). Ces afterworks ont lieu cette fois-ci dans une galerie de Paris – l’Atelier de Belleville – pour que nous puissions nous y rencontrer et échanger tous ensemble autour d’un artiste invité. L’itinérance est de rigueur pour chaque événement, aucun lieu – différent pour chaque afterwork – n’est exclu, l’art est au centre de chaque rencontre… ».

David Feruch, artiste visuel, imprime souvent ses tableaux sur aluminium comme des surfaces vivantes, des images qui parlent de l’homme dans la ville, l’Urban Spirit qui nous entoure.

Under water (2014), Techniques mixtes, impression Uv sur Dibon, 100 x 50 cm, châssis affleurant aluminium brossé 2.5 cm

Continuer la lecture

Notes de Qiu : le Projet des Lanternes Multicolores

邱注上元灯彩计划

Pékin, Musée d’Art Contemporain Minsheng du 16 Mars 2018 au 5 Mai 2018

Compte-rendu d’exposition par Fanny Paldacci

Vendredi 16 Mars a eu lieu le vernissage de l’exposition Notes de Qiu : le Projet des Lanternes Multicolores au musée d’art contemporain Minsheng, à Beijing (Pékin). Ce long projet a été initié par l’artiste en 2009, avec l’étude approfondie d’un rouleau peint, daté de la fin de la dynastie des Ming, Vue de la fête des lanternes multicolores. L’auteur demeure à ce jour inconnu. Le rouleau est réalisé à une période décrite par nombres d’historiens comme le basculement entre l’époque médiévale et le début de l’ère moderne.

La rétrospective que constitue l’exposition Notes de Qiu : le Projet des Lanternes Multicolores rassemble un corpus de pièces ayant déjà fait l’objet d’expositions passées. Pour suivre le développement du projet, voir aussi (liste non exhaustive) :

  • Biennale de Venise, Venise, 2015
  • Qiu Zhijie- Chroniques du Projet du Théâtre JinLing, Musée de l’Académie des Arts de Chine, Hangzhou, 2015
  • In-Situ: Expérience Inter-Contextuelle de l’Art de l’Encre, Musée Himalayas, Shanghai, 2014
  • Biennale Chine-Italie, Centre Culturel Pékinois de la Plastic Factory #3, Beijing, 2014
  • Douzième Exposition Artistique Nationale, Musée Today Art, Beijing, 2014
  • Troisième Exposition Documentaire Artistique de Wuhan, Musée d’Art du Hubei, Wuhan, 2014
  • Contes de l’Ère Taiping, Musée d’Art Contemporain Red Brick, Beijing, 2014
  • Art Basel, Hong Kong, 2014
  • Le Grand Canal – Cinquante-cinquième Exposition Artistique Internationale, Biennale de Venise, Musée Diocésain d’Art Sacré, Venise, 2013
  • Les Forces du Marché, Galerie Osage, Hong Kong, 2013
  • Guanxi: Art Contemporain Chinois, Musée d’Art de Guangdong, Guangzhou, 2011
  • “Relations” Exposition d’Art Contemporain Chinois, Musée Today Art, Beijing, 2011
  • Biennale de Shanghai, Power Station of Art, Shanghai, 2010

LES GÈNES DE L’HISTOIRE

La peinture montre une scène de marché à Nanjing (Nankin) pendant la fête des lanternes, un évènement annuel ayant lieu lors des festivités du nouvel an. On peut y voir déambuler marchands, mendiants, nonnes et moines, conteurs, ainsi que toute une variété de personnages évoluant dans l’espace public. L’artiste initie sa recherche par le biais d ’une ré-interprétation de la scène, qu’il agrémente d’annotations variées. Il en extrait la grille de composition et les éléments principaux pour les agencer selon sa propre compréhension, tout en y plaçant des formes nouvelles.

Vue du Festival des Lanternes Multicolores, Auteur Inconnu, (détails), Peinture sur soie, papier / 200 x 26 cm

Le Projet des Lanternes Multicolores, Première Rencontre, Qui Zhijie, Encre sur papier / 140 x 70 x 21 cm

Continuer la lecture

Jörg Gessner

La feuille fluide, tableaux en papier récents. 

A Paris, chez Eliane Fiévet, les 6, 7, 8 avril 2018. Compte-rendu d’exposition

par Christophe Comentale et Alain Cardenas-Castro

 

« Les yeux perçoivent, l’âme embrasse et l’esprit traduit ». Jörg Gessner

 

Quelques éléments biographiques

Né en 1967 à Rüdesheim en Allemagne, Jörg Gessner devient apprenti tailleur avant de s’installer en 1990 à Paris où il suit des études de stylisme et de modélisme de mode au studio Berçot. Il se spécialise dans le design textile lors d’un séjour d’une année à Milan en 1992, lieu où commence son véritable parcours professionnel alliant forme, matière et lumière. Aujourd’hui, il vit et travaille à Paris et à Lyon.

Feuille Fluide No 25-26-27 – (3 X) 59 X 89 X 4,5 cm Kouzo, Ganpi, sumi sur châssis bois.

Continuer la lecture